Site Loader

L’information a été révélée par le Financial Times. Uber compte investir un milliard de dollars dans les neuf prochains mois en Inde, son plus gros marché potentiel en dehors des Etats-Unis.Pour Travis Kalanick, Californien et entrepreneur, « sky is the limit ».En Inde, l’application a des objectifs clairs : s’étendre au-delà des dix-huit villes indiennes où elle est déjà présente pour atteindre d’ici six à neuf mois un million de trajets quotidiens, contre 200 000 actuellement. Un plan de bataille ambitieux visant à lutter contre l’expansion du concurrent local, “Ola”.Ola, principal concurrent d’Uber en Inde, a déposé près de 2 milliards de dollars auprès du Japonais SoftBank et du Chinois Tencent. Avant cette opération, la société était valorisée à 3,5 milliards de dollars, soit 30% de moins que sa valorisation maximale de 5 milliards de dollars atteinte en novembre 2015.Le marché de l’entrepriseActuellement, l’entreprise Ola est le leader du marché indien, mais Uber maintient une pression constante pour chasser sur les terres de son rival local. La firme américaine a en effet, augmenté ses dépenses sur les marchés émergents depuis qu’elle a abandonné ses projets en Chine en été 2016 face à la concurrence de Didi Chuxing.Quels sont ses objectifs?Ce financement doit permettre à Ola de garder une longue période d’avance sur Uber en Inde. Pour cela, l’entreprise accélère le développement de son offre de voitures et de chauffeurs sur le marché, notamment dans les villes secondaires indiennes souffrant d’une pénurie de chauffeurs (une diminution). Elle prévoit aussi d’améliorer sa technologie pour proposer une meilleure expérience utilisateur.Uber en Chine:En Chine, l’uberisation s’est rapidement installée. Dans les transports, l’entreprise chinoise Didi Chuxing, principal concurrent chinois d’Uber, compte 300 millions d’inscrits et opère plus de 11 millions de trajets par jour, dans plus de 400 villes chinoises, à travers des réservations de véhicules privés ou de taxis. En Chine, Uber progresse mais reste à la hauteur de 10 ou 15% de parts de marché. Il a comme investisseur de référence Baïdu (une entreprise chinoise), qui a investi 1,2 milliard de dollars dans cette plateforme et par la suite, annonce le lancement d’une unité de recherche pour les véhicules autonomes.Quelles opportunités envisagées face à un tel phénomène? Elles sont nombreuses. En effet, si les petits acteurs s’adaptent de manière rapide à ces nouvelles plateformes, la plupart des moyennes et grandes entreprises s’interrogent sur l’opportunité et les avantages de créer leur propre plateforme, soit pour tirer des revenus d’un nouveau marché (c’est le cas par exemple d’un certain nombre de banques chinoises), soit pour rebattre les cartes de la distribution. L’uberisation en Chine est donc très présente.

Post Author: admin

x

Hi!
I'm Sonya!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out